Une guilde RP Age of Conan - Serveur Stygia
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Feylorsathis

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 31
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Heraut de Xotli
Profession: Lapidaire

MessageSujet: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 1 Juin 2009 - 22:44

Bonsoir, on se permet une double candidature, nous sommes frangins. Bonne lecture !

L’Hyborée, terre d’oppression et de barbarie ? Je n’irai pas jusqu’à infirmer la formule, mais laissez-moi m’avancer à dire que si l’on prend le temps d’observer, elle recèle des spectacles tout à fait charmants pour l’esprit humain.
Tenez, l’autre jour, si, de passage en la capitale d’Aquilonie, -berceau de la civilisation et de la prospérité guerrière-, l’idée aussi sotte que grenue vous venait d’aller goûter à l’air marin du petit jour en flânant le long du port de Tarantia-la-Vieille, peut-être aurez-vous eu la chance d’assister avec le levant, à une de ces rencontres que seuls les spiritueux et autres produits douteux, permettent. En effet ce matin là, vint sur les docks, un mendiant aussi pauvre que philanthrope (odieux mélange). Il se faisait appeler ... Gui La-Besace.
Le pauvre bougre vivait sans le sou depuis des temps immémoriaux ; et il errait, toujours souriant toujours béat, arpentant les chemins de campagnes, hantant les ruelles citadines, en mendiant de quoi sustenter son corps osseux au jour le jour. Le gueux aimait tellement l’homme, qu’il s’en remettait entièrement à lui.
Bien, et c'est donc bourré comme un coing qu'il débarqua dans la place. Agile comme paresseux unijambiste, il tituba d’un bord à l’autre de la jetée, oscillant par-ci, dérapant par là, avant de s'effondrer non loin du rivage. Mais ne nous laissons pas abuser ! Si l’homme peinait à garder correcte posture, c’est parce que toute la puissance de son intellect était tournée sur la conceptualisation d’une théorie visant à dégager des corrélations métaphysiques entre la marche du monde et la démarche de Derketo dans l'après-monde. Ca laisse songeur non ?
Lorsque de ces considérations éthilico-théologiques il émergea, Gui remarqua à ses côtés un homme, gisant, inerte, au sol. Non pas qu'il fût mort, mais qu'il en avait tous les symptômes! L’œil vif de Gui sut tout de suite reconnaître d'où venait l’homme. Il le comprit de cette lucidité qui bénit ceux qui consacrent leur vie à l’étude de l’espèce humaine. Pour sûr, il était stygien. Shémite peut-être. En tout cas, pour sûr qu’il venait du Sud. Il faut dire que le bonhomme en question était aussi basané que le rectum de Set est obscure de ses mystères !
Et comme l'homme au teint halé, arborait étrangement une chevelure blanche de l’absence de pigment, le mendiant resta un instant interloqué.


"HeeY euuuh ... Stygien (t'as vu, j'ai remarqué d'où tu venais)."

Sans trop comprendre, l'homme affalé émit un grognement de désapprobation, avant de finir par se redresser, penaud. La tête encore plongée dans le brouillard d’un sommeil écourté, il s'étira bruyamment.

"Heeeyeuh, dis-voir. J'remarque un truc bizarre là. T'as le cheveu tout blanc. C'est bizarre. Enfin c'est qu'une remarque hein. J'veux pas t'vexer."

Gui, l'oeil vif, s’aperçut alors de la présence d'une large épée au côté du stygien.

"J'voudrais surtout pas te vexer, reprit-il nerveusement, le regard toujours obnubilé par la lame. Hey-euh, dis-voir. Comment ça s'fait que t'as les cheveux comme ça hein ? Tu trouves pas ça bizarre ?"

"Feylorsathis, répondit l'autre d'une petite voix enrouée."

"Hein quoi, t’as un problème, t’es malade ? "

"C’est mon nom, fils de Bal, si tu viens pour ma bourse tu t’y brûlera la main. Si la couleur de mes cheveux t’intéresse, questionne ta mère ou ton dieu, et laisse-moi cuver mon rhum."

Gui lâcha un petit "mouarf" discret. Cette énigme de la chair, cette exception biologique avait piqué sa curiosité à vif. Il lui fallait comprendre! Cela apparaissait à présent pour lui, comme une étape nécessaire dans l'appréhension des mystères de la vie, ceux de la marche du monde et de la démarche de Derketo... Il revint à la charge.

"Ooh doux beau ami ! J'ai là, en ma possession un artefact unique, d'un pouvoir immense. Laisse-moi introduire à tes yeux innocents le plus grand présent des dieux aux mortels : La besace d'abondance !!"

Gui lui tend une espèce de sac en tissu pourrissant, et puant la bière.


"Elle sera tienne si tu me confies tes secrets, c'est peu cher pour un tel objet!"

Feylorsathis fixe tour à tour la besace et le mendiant.

"Ton nez est bien rouge."

"Euh oui c'est à cause de mon penchant pour l'al..."

Vlam ! Une droite vint se coller dans le pif du mendiant.


"Tu n’essaierais pas plutôt de fourguer ton artefact à tous les badauds que tu croises ?"

Voyant le nez boursoufflé de Gui saigner pitoyablement, le stygien lui tendit de quoi s'essuyer. Le pauvre homme, un instant interloqué, éclata d’un rire sonore. Il fouilla dans sa besace et en sortit deux flacons d'un hydromel de premier choix.


"Tiens, t'aurais accepté, t'y aurais gagné deux bouteilles ! Mais picole avec moi, pour le jour qui s’éveille, et pour le rétablissement de mon organe olfactif. Par Mithra, l’alcool qu’on partage a toujours un je-sais-pas-quoi de plus savoureux (dixit moi-même)."

Feylorsathis sourit, empoigna la bouteille. Il s'enfila une première rasade, suivie d'une autre, et encore. Le liquide était doux, ambré et pourtant âprement capiteux. Il glissait hors de son récipient comme le sang d’une blessure béante. Bien vite, la bouteille fut vide... Le regard du stygien s’emplit d’une lueur immobile, une folie incertaine et silencieuse.


"J'ai pas toujours eu la gueule là, lâcha-t-il soudainement. Je suis née brun, comme mes parents avant moi, comme tous mes frères après moi. J'ai été élevé comme tous les autres, en fils de nomade, fuyant les batailles mais préparant les épées. Et le jour où j'ai décidé de grandir, j'me suis tourné vers la Mer."

Le stygien marque un temps, posant le dos de sa tête contre le pilier de bois qui retenait son corps. Les yeux plongés dans l'horizon brumeux de l'océan, il dit d'un souffle :


"Difficile à dire pourquoi. Je laisse aux érudits et aux prêtres les débats entre illusion et destinée. Je préfère nourrir l’idée qu’une enfance à échapper aux échauffourées du désert m’a donné cette soif insatiable qui pousse l’homme à s’en aller boire à la tablée de la grande Etendue. La barbe ne me grippait pas encore le visage que déjà je ralliais un équipage marchand, pensant fuir vers une autre vie. Mais avant d’avoir appris à tenir une lame, une horde de pirates à la peau sombre poussée par une sorcière shémite, nous décima. Jusqu’au dernier pensaient-ils. Ce jour là, j’ai changé. Lorsque je remis pied sur un navire, c’était moi le pirate …
J’ai grandi en écumant les mers, et je n’ai jamais été si heureux. J’ai pillé, j’ai violé, j’ai mordu à pleines dents la chair de l’existence, sans pouvoir m’arrêter. Je valsais sans attache dans un tourbillon de chaos où seule la folie m’enivrait.
Mais un jour, alors que l’on s’était avancé dans les dédales des Îles du Sud, on tomba sur un os... C'était un petit village où l’on comptait dépenser notre or. Un lieu que ma mémoire veut encore aujourd’hui oublier. On n’était pas tendre avec les hommes, ni très galants avec les femmes, mais ce que j'ai vu dépasse l'entendement. Un truc immonde, un massacre inhumain. A ce jour, je n’arriverais pas à te dire avec des mots ce que j'y ai vu, parce que j'suis même plus sûr de rien ! De rien ... Toujours est-il qu'il y avait là un autel autour duquel s'amoncelait les cadavres. On s'approchait avec les gars, et ils sont apparus. Une centaine de cinglés aux corps rouges du sang de villageois. Et comme je reculais sous le nombre, je suis tombé sur l'autel. Il y eu un éclair bleuté. Et mon esprit quitta mon corps. Je me souviens d’un nuage de noirceur, un tourbillon froid et infini. Il buvait les âmes de ceux qui vivaient là. J'ai dit Oui. J’ai versé de mon sang. Il a léché mon âme. Et je me suis réveillé, les cheveux blancs comme la neige, blanc comme la mort. J'étais devenu fils de Xotli.
Étrange… Le Dieu de l’Au-Delà, le démon que l’on nomme Celui dont la faim ne peut être assouvie, il m’a goûté et m’a recraché. Aujourd’hui je continue en restreignant mes ardeurs, je rêve de retourner en mer mais je n’oublie pas la soif de démesure qu’elle m’insuffle. Et la couleur qui auréole mon crâne, toute maculée qu’elle est, me rappelle à jamais que ma plus grande force et ma plus grande faiblesse résident toutes deux dans la folie sanguinaire qui m’anime depuis que je ne me laisse plus malmener par les caprices de l’homme.
Voilà ta réponse Gui La-Besace."

Le mendiant sourit, se releva en silence, et lui tendit sa bouteille.


"Je comprends. Je comprends mieux, ajouta-t-il le sourire toujours aux lèvres."

Feylorsathis leva vers le vagabond un regard vitreux, assommé d’un seul coup par la fatigue.

"Mendiant c’est ça ?, lança-t’il avec difficulté. Tu ne serais pas plutôt un de ces sorciers drapés de loques qui vagabondent et se repaissant de l’âme humaine ? »

L’ivrogne conserva son facies glacial et plissé par son sourire, puis se détourna et s’en alla.

« Maintenant tu le sais. Tu perds ton temps avec moi, mon âme est déjà damnée. »



Le mendiant jette un coup d’œil par-dessus son épaule, et se dit intérieurement
: « L’alcool trop tôt ça te réussit pas mon gamin ».


1- Pourquoi postulez vous chez les Loups du Vanaheim ?

L’univers de AoC est vraiment puissant, et quand bien même les promesses n’ont pas été toutes tenus, une bonne dose de RP et de camaraderie réussit pour sûr à combler et sublimer l’ambiance de ce MMO. Et d’après mes prospections, je pense que c’est parmi vous que cela marcherait le mieux.

2- Quelles sont les valeurs de cette guilde qui vous semblent les plus importantes ?

Ca n’a peut-être rien d’une valeur propre à la guilde, mais j’ai toujours préféré les petits comités. Question d’ambiance tout d’abord, et puis j’ai toujours été un peu timide (si si, même si internet), sans compter que c’est agréable de connaître tout le monde.
Ensuite le background m’a vraiment impressionné, j’ai pris vraiment plaisir à le lire. Bien écrit cela va sans dire, mais surtout pas mal de point originaux, ou pour le moins, bien géré.

3- Que vous inspire le roleplay ?

(D’abord faut pas le dire, mais ca m’inspire un type de joueur, pas nécessairement mature, parce que le terme est un peu nul, mais avec un certain sens du raisonnable).
Ensuite ça m’inspire les bagarres dans les tavernes, les bandits de grands chemins, les folies géopolitiques et les conflits inter-alliances Wink Je n’ai pas nécessairement une grande expérience dans le RP, mais j’adore les rencontres spontanées hors des villes et des zones dites « RP », car bien souvent lorsque c’est trop organisés, je sais pas quoi faire (oui bon j’exagère un peu).

4- Comment comptez vous participer à la vie de la guilde ?

En vendant mon corps pour l’achat des ressources, en massant les pieds des membres du conseils, en taguant les palissades ennemis… Bref, en tentant de faire preuve d’imagination (et c’est laborieux).

5- Qu'attendez vous d'elle et de ses membres ?

Bonne humeur et rigolade, c’est un jeu après tout.

6- Avez vous déjà postulé ou postulez vous actuellement chez d'autres guildes ?
Il y a un an, lors de la release, j’ai été dans une guilde RP formidable, nommé Amanite, dont je crois, il ne reste aucuns survivants suite aux départs de masse. Ça a duré peut-être trois mois, et ce fut une de mes meilleurs expérience de guilde sur un MMO.

7- Avez vous déjà pris contact ou connaissez vous déjà des membres des Loups du Vanaheim ?
Non malheureusement.

8- Quelles sont vos attirances pour le jeu "Age of Conan" ?

Lorsque j’ai quitté AoC il y a de ça un peu moins d’une année, j’étais le dernier survivants de la bande d’amis avec qui j’avais quitter WoW, et les membres des Amanites s’étaient donné rendez-vous au jour où le jeu aurait corrigé ses défauts impardonnables. Lorsque je suis mort une Xème fois au défilé d’Atzel parce que l’on passait au travers d’un pont, ce fut la goutte d’eau.
Mais AoC reste le MMO le plus puissant niveau immersion.

9- Avez vous déjà en tête un ou plusieurs personnages ? Si oui, pourriez vous nous en donner des détails (nom, race, classe, classe de prestige)

Je suis Stygien, Hérault de Xotli, ce soir level 65.

10- Avez vous déjà joué à Age of Conan avec un autre personnage ? (Si oui lequel ? Quel serveur ? Quelle guilde ?)

Non.

11- Quelles sont vos expériences en matière de MMORPG ?

J’ai commençé tôt (je devais avoir 16 ans) sur EQ, ça a durer plus de deux ans. Ensuite j’ai migré sur EQ2, Guild War, Wow. Puis il y a eu pas mal d’aller-retour.

12- Quelles sont vos expériences en matière de jeu de rôle traditionnels (papier) ?

Peu nombreuse, une ou deux partie en MJ sur DetD, et autres dont j’ai oublié le nom.

13- Par quel biais connaissez vous Conan ? (Livres écrits par Robert E. Howard, livres écrits par d'autres, B.D., film, feuilleton, dessin animé,...)

Films et bouquins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenthir
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Gardien
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 1 Juin 2009 - 22:49

"Cela ressemblait plus à une grotte à ours qu'à une antre à sorcière.Il n'y avait pas de porte d'entrée, mais un long couloir, sombre, l'aspect spongieux des parois faisait penser aux coraux des eaux orientales. Passé le seuil, des nuages de particules et de fumées saturées, lourds et toxiques, envahissaient toute parcelle d'un corps mortel. La lumière n'atteignait cette caverne que par l'étranglement de l'entrée et n'éclairait que le dos et les mains d'un homme barbu. Dans l'ombre, le regard perçant d'un monceau de draps et de dentelles grossières était assis en face du mortel et lui tenait ses mains musculeuses, cornées et écorchées.

"Tu n'as rien d'un Cimérien, excepté les origines, humble mourant. Ta taille, ta stature ne sont pas celles dont les autres de ton espèce sont dotés par la montagne. Pourtant tu te bats, tu t'excerces, tu tues tout autour de toi. Je sens en toi la conscience, la conscience de ta faiblesse, tu dois te servir de tes sens et surtout de celui qui te fait prendre des décisions sages. Oui tu n'as rien d'un Cimérien, tu dois penser pour vaincre."

Cet homme m'a dit un jour qu'il avait senti la satisfaction emplir le coeur de la sorcière du Dieu Serpent, cette observatrice hypocrite.

"Les catins de Tortage sont bien plus passionnées à leur tâche que toi à l'idée d'une récompense juteuse; tes conseils sont plus fades que le vin coupé que l'on sert dans cette contrée !"

"Chien de paysan comment oses-tu...."

"Silence Stygienne ! Je ne suis pas venu ici pour entendre ce que je sais déjà. J'ose t'insulter, et je vais continuer garce, car je suis en effet contraint d'utiliser ma tête pour vaincre, et toi, toi tu n'es pas sorcière, ou dangereuse, alors t'écraser la tête et mettre tes yeux, ta langues et tout tes organes, aussi pourris soient-ils, dans tes bocaux d'ingrédients ne me donnerait aucun mal et Set ne le relèverait même pas; et si cela venait à arriver, il me remercirait, tu es la plus grande insulte en son honneur, pauvre folle."

Le Cimérien se leva alors, la Stygienne se prostra. Son regard voilé par les âges lancait des dards en direction du guerrier qui sortait de l'antre. Ce dernier ramassa sa hallebarde et baissant la tête, passa l'étranglement pour revenir au monde des mourants. Sortant de l'antre de la voyante pour arriver sur la rue principale de Khemi, il se mit à marcher lentement, les yeux vides, les empreintes qu'il laissait étaient le dessin parfait de son manque de volonté quelle qu'elle soit et d'envie de vivre.


C'était une époque où les barbares de Cimérie ne foulaient pas souvent les terres stygiennes. Alors je ne fut ni le premier ni le dernier à le remarquer.
Une masse épaisse de cheveux, rassemblée grossièrement derrière le crane, et une barbe ou s'accrochaient deux boucles d'étain et de cuivre. Il était étrange en deux points qui s'imbriquaient pour former une sorte de lampion que personne en ville ne pouvait rater. D'abord sa stature. Aucun doute que c'était un Cimérien, mais le moins bien bâti de tous, il devait être considéré comme malformé, impotent, malade, maudit et accusé de tout les maux de son village natale; qu'il soit ici n'était donc pas étonnant. Mais il y avait autre chose, il y avait trois tatouages. Un au visage, la marque de la chouette, symbole de sagesse dans certaines contrées; ainsi que deux autres symboles: un à la jambe et l'autre au poignée. De plus, ses armes et armures n'étaient pas habituelles pour un Cimérien. Trop lourdes, trop inadaptées pour le combats dans les hauteurs. A coup sûr, c'était un gardien; faisant rempart de sa vie avec ses bras, ses jambes et son esprit pour défendre d'autres hommes. Mais pas des Cimériens.




Il vécut sa brève enfance à la frontière d'Asgard. Mais très vite, le sol ne le laissa plus foulé les terres cimériennes et il dût s'exiler. L'art de la guerre, il dut l'apprendre au fil des saisons, des morts et des défaites; mais ceci est un côté obscure de sa vie de brume. Le questionner agite sa rancune.




Nous étions pendant un temps en campagne en Corinthe, les bandits y étaient actifs et le commerce également, les caravanes étaient donc les proies favorites de carnaciers affamés, notre travail était de protéger ce faible gibier. Un soir, en pleine forêt, le Cimérien Wenthir me confia :

"J'ai été chef un jour, un vrai barbare, je n'avais ni armure, ni lance, uniquement du tissus, uniquement des haches. Mais j'ai perdu contre les Vanirs, une unique bataille, détruisant le village que je devais protéger. Les survivants ont reconstruit, et interrogeant les Dieux, m'ont contraint à voyager. Pour me prouver qu'ils ne m'exilaient pas, il m'ont offert le plus beau présent des vallées de Cimérie : une garde. D'anciens guerriers qui m'avaient suivi jusque dans les plus sombres cavernes, et dans chaque taverne; ils s'appelaient "les porteurs de masses". Ces fous m'ont accompagné dans un mercenariat forcené en Corinthe, nous ne recrutions jamais, ne mourions jamais; et la richesse, les femmes et la gloire nous tendaient les bras.
Bientôt nous étions assez fort de nos victoires en Corinthe pour prendre une ville, retrouver la stabilité cimérienne en Corinthe. Les batailles que nous allions mener furent terribles, nous étiens 47 guerriers sans terre et les lames de nos armes brillaient de couleurs éclatantes, animés par la soif de revanche sur n'importe qui, tout guerrier, tout village barbare faisait l'affaire. Quand je fut en face de seigneurs de guerre qui me rappelaient celui qui m'avait, 4 ans plus tôt, chassé de chez moi, je ne leur disais rien, les regardant simplement dans les yeux et leur faisant sauter la tête. Les pertes devenait lourdes, nos habits gorgés de sang également, la fin était proche, mais pas encore.
Un jour ce fut le camp de brigands de trop, un éclair faucha une multitude de mes hommes, laissant sourir leur ventre et leurs tripes tirer la langue. Un sorcier de Thot-Amon était là, un ambassadeur. Et par Crom ce ne fut pas une bataille que l'on dut livrer, ni une guerre, c'était une lutte desespérée de plusieurs heures où nos compagnons tombaient comme les pommes trop mûrs qui chutent pendant la saison sèche. Je l'ai taillé en pièce ce chien mais c'était comme si son esprit sombre n'avait pas besoin de corps pour vivre ou se battre ! Et quand il n'avait plus de bras, il jetait des sorts avec ses yeux. Il avait projeté ma hache au sommet de la montagne et moi dans la tante du chef tué quelques heures auparavant, j'attrapais la première hampe qui se présentait à moi, donnait un coup de pied violent au ventre de l'infâme qui chuta au sol et je lui plantait la hallebarde du chef entre les yeux.
Tout mes hommes morts pour l'orgueuil d'un seul. Que faire à part errer ?".


Après ce récit, il est retourné se barricader derrière son silence habituel. Ce fut la seul preuve de son attachement pour moi, la confession d'une défaite, d'une revanche aveugle et injuste, et d'une seconde défaite contre des forces qui le dépassent.




Wenthir a rencontré ce matin une troupe de soldat rentrant d'un raid sur une des nombreuses monstruosités qui peuplent l'Hyboria, brandissant quelques breloques qu'ils appellent trophées. Moi je n'y vit que violences sanguinaires. Wenthir y vit la tête d'un chef Vanirs. Il me déclarat "je rejoindrais bien ces bougres, tu vois la troupe qui brandit le sang des roux du Nord.". Mon Cimérien est fort, il m'est arrivé de rêver qu'il était invicible, mais le poison peut paralyser le plus fort des esprits, et alors un coup de dague devient létale pour les plus puissants. Et comme s'il ne suffisait pas à ces fils de chiens de voler le peu d'argent qu'il nous restait sous les yeux d'un Wenthir impotent, ils ont juger bon de m'étripailler joyeusement. J'ai écrit ces quelques lignes avant que mon souffle arrête de réchauffer le coeur de mon ami, comme recommandation à vous, cette "troupe qui brandit le sang des roux du Nord"; Wenthir est silencieux mais fort, il est silencieux et intelligent, la Cimérie, ses montagnes les plus froides glacent son sang, et il se réchauffe à la vue de n'importe quel Vanir ou guerrier du Grand Sorcier. Accepter sa requête."




*un grand brun crasseux chancelle et finit de lire à haute voix*

"Signé, heu... Pisistrate le Chroniqueur. Hé bien, Pisistrate ça serait pas plutôt ce pouilleux qui git dans sa soupe là ?"

*jetant un parchemin passablement taché de sang sur un homme qui ressemble vaguement à la description de la chronique*

"C'est pas bien de raconter autant de divagations d'ivrogne sur soi même pour essayer de se vendre comme une catin ! Catin !"

*la majorité de la taverne rit aux éclats en frappant leur pintes contre les tables en bois massif*


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


1- Pourquoi postulez vous chez les Loups du Vanaheim ?

Je cherche une guilde, pour pouvoir jouer à AoC avec d'autres personnes sans tomber sur des gens ressemblant à ceux qui trainent trop sur le canal global en s'insultant de kevin et je sais pas trop quoi encore. Pouvoir faire du jeux de rôle et des raids aussi. Ce qui m'a décidé entre vous et les autres, c'est simplement votre background (qui est vraiment bien écrit d'ailleurs, nan c'est pas d'la lèche !)

2- Quelles sont les valeurs de cette guilde qui vous semblent les plus importantes ?

Une atmosphère décontractée dans la rigueur qu'impose le JdR

3- Que vous inspire le roleplay ?

L'ambiance parfaite pour un jeux tel que Age of Conan

4- Comment comptez vous participer à la vie de la guilde ?

Je ne sais pas encore, je suis plutôt nouveau donc je ne connait pas les options qui s'offrent à moi, mais je ferait mon possible pour construire le village ou donner une bonne image des loups par exemple (ce qui est essentiel je crois ;p)

5- Qu'attendez vous d'elle et de ses membres ?

Qu'elle et ils me permettent de m'amuser

6- Avez vous déjà postulé ou postulez vous actuellement chez d'autres guildes ?

Non

7- Avez vous déjà pris contact ou connaissez vous déjà des membres des Loups du Vanaheim ?

Non

8- Quelles sont vos attirances pour le jeu "Age of Conan" ?

Le monde, la mythologie, l'ambiance, les décapitations et les rhinocéros aussi

9- Avez vous déjà en tête un ou plusieurs personnages ? Si oui, pourriez vous nous en donner des détails (nom, race, classe, classe de prestige)

Wenthir, Cimérien, gardien actuellement 41

10- Avez vous déjà joué à Age of Conan avec un autre personnage ? (Si oui lequel ? Quel serveur ? Quelle guilde ?)

Y a très longtemps juste pour essayer

11- Quelles sont vos expériences en matière de MMORPG ?

Everquest I et II, Dofus, Guild Wars, WoW, et d'autres essais assez court (Fly for Fun, Priston Tale, Chronicles of Spellborn, Chroniques de la Lune Noir...)

12- Quelles sont vos expériences en matière de jeu de rôle traditionnels (papier) ?

Un tout petit peu de D&D, In Nomine Satanis, aimerais bien essayer Donjon aussi en ce moment

13- Par quel biais connaissez vous Conan ? (Livres écrits par Robert E. Howard, livres écrits par d'autres, B.D., film, feuilleton, dessin animé,...)

Je connais assez peu en fait, des extraits mythiques des films, des passages du livre de Howard, un comics ou deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
(Admin site et forum)
Conseil des Anciens
Chargé de mission Diplomatie
(Admin site et forum)Conseil des AnciensChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 57
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Eclaireur
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 1 Juin 2009 - 23:17

[HRP]
Ok, d'accord... je vais être franc à une heure à laquelle je lorgne vers mon lit... je vous souhaite la bienvenue sur notre forum et je me garde le droit de lire à tête reposée, demain dans mes pauses du boulot, votre présentation.
... histoire de ne pas la "lire en travers" pour faire semblant.

Donc... à demain après que j'aurais tout lu attentivement Wink
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ortali.fr/histoires
Hashemat
Conseil des Anciens
Chargé de mission Recrutement
Chargé de mission Diplomatie
Conseil des AnciensChargé de mission RecrutementChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 1962
Age : 46
Date d'inscription : 02/05/2008

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Nécromancien
Profession: Alchimiste

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mar 2 Juin 2009 - 4:20

/HRP

Bienvenue chez nous !

Tout d'abord bravo pour les intros ! C'est très sympa à lire.

Pour le reste, n'hésitez pas à demander si vous avez besoin de quoi que ce soit IG ou via le forum. A ce titre, si besoin, mettez les mains et les rerolls en amis, le temps que vous soyez guildés, ca vous permettra de nous repérer Wink

Et donc encore bienvenue et à bientôt IG !

/HRP

_________________
"Je suis une fille de Luxur. Avant même mes quinze printemps, j'ai été emmenée dans les temples de Derketo, la sombre déesse, et initiée aux mystères". "L'Ombre de Xuthal", R. E. Howard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
(Admin site et forum)
Conseil des Anciens
Chargé de mission Diplomatie
(Admin site et forum)Conseil des AnciensChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 57
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Eclaireur
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mar 2 Juin 2009 - 22:14

[HRP]
Alors j'ai tout lu tranquillement... et ouah... de la concurrence écrivaine ! Shocked
Avec un petit plus pour un net talent d'écrivain dans l'intro de Feylorsathis, j'ai adoré l'originalité des deux présentations qui sortent de l'ordinaire de par leur composition.

Votre place est tout à fait ici sur notre forum, c'est évident.

A charge pour vous de continuer votre présentation pour faire en sorte que vos personnages croisent RP parlant, le chemin de la Meute.

Comme d'habitude, je précise que cela peut être sur le forum, en jeu ou un mix des deux. Et que le temps de "finition" nécessaire à votre "existence RP pour les Loups" (ben oui, il faut bien qu'ils puissent vous connaître), ne vas pas à l'encontre d'un guildage en jeu qui vous permettra de jouer "en compagnie sympathique"... mais uniquement HRP parlant tant que le RP d'intro ne sera pas fini... (je ne sais pas si je suis clair dans mes propos... sinon, n'hésitez pas à me le dire et je recommence Wink )

En tout cas, c'est avec plaisir que je ferai votre plus ample connaissance Razz
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ortali.fr/histoires
Destinie

avatar

Nombre de messages : 147
Age : 42
Date d'inscription : 23/10/2008

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Ranger
Profession: Faiseur d’armures

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mer 3 Juin 2009 - 13:58

[Hrp]
Bienvenue a vous Smile
Très agréable a lire, bravo !

A bientôt en jeu

[/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feylorsathis

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 31
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Heraut de Xotli
Profession: Lapidaire

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mer 3 Juin 2009 - 16:52

[HRP]

Bonjour-bonjour,

Hé bien merci beaucoup pour toutes ces appréciations, ça fait plaisir (et c'était pas gagné vu le pavé qu'on vous a largué).

Pour la suite des événements, après en avoir parlé brièvement avec Wenthir, je pensais organiser une rencontre IG, alors que lui ferait ça via forum (il confirmera lui-même Smile ) .
Je me laisse donc un peu de temps pour relire les infos de votre BG et ainsi mettre en place un petit scénario à vous proposer, une soirée de fin de semaine par exemple.

En attendant, on tâchera de prendre contact, hésitez pas non plus de votre côté à nous inscrire dans la liste d'amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feylorsathis

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 31
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Heraut de Xotli
Profession: Lapidaire

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 8 Juin 2009 - 12:46

[HRP]

Bonjour,

Petit message pour vous tenir au courant de l'avancée de notre introduction (enfin de la mienne en vrai). Je travaille les détails d'un scénario pour un petit event modeste, mais qui va me demander tout de même un certain temps de préparation (notamment pour sortir tel perso de Tortage toussa-toussa).
De plus je suis en période d'examen, ce qui signifie que si j'ai du temps pour jouer, c'est parce que je le met pas ailleurs Laughing
Voilà, tout ça pour vous demander de vous armer de patience ! Dites-vous que s'il y silence radio, c'est qu'on prépare l'action.

Merci à vous et à bientôt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenthir
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Gardien
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 19:06

[hrp] Bon aller, même si je sais pas trop comment, lançons nous ! [hrp]

La nuit était passée et le soleil perçait entre les morceaux de bois et de peau qui faisaient les murs de la taverne.
Il ne restait presque plus personne, un ivrogne habitué du coin, quelques ivrognes occasionnels, des filles parfois sur les ivrognes passagers, et le tout dormant.

Un seul groupe de guerriers était éveillé, assis en rond autour d'une table en bois massif. Ils parlaient, certains parlaient fort, d'autres pas, il y en a qui observaient leur chope vide, ou qui la finissaient en avalant de grandes lampées. Wenthir avait levé la tête depuis quelques minutes et observait la scène. Il n'avait pas l'air d'avoir dormi, il n'avait pas dormi; il avait vu cette scène, se l'était imaginé, toute la nuit, attendant le moment le plus favorable.

Le Cimérien se leva sa hallebarde sous le bras et entama une lente marche vers le cercle de guerriers, remarquant en s'approchant, la tête coupée du Vanir que les guerriers brandissaient quelques jours plus tôt alors qu'il était en ville.

*Wenthir s'arrête devant la table et plante son arme au sol*

- Ce que j'ai a vous dire, je l'ai appris mot pour mot, car je ne sais pas discourir comme les poètes sous l'effet de leurs drogues. Je ne sais pas lire non plus alors ce qu'il y a sur cette lettre je ne le sais pas, néanmoins, un ami m'a dit de vous la donner pour vous indiquer, avec la forme, qui je suis.

*Il tend la lettre taché de sang vers le groupe*

- Ce que je souhaite, c'est de ne plus être un loup errant, chasser seul dans les forêts sombres de la Cimérie, raser seul les sables chauds de la Stygie, être l'ombre d'un guerrier dans les plaines de l'Aquilonie. Je cherche une meute. Je vous cherchais. Vous voilà. Laissez moi chasser à vos côtés.


*Il regarde tour à tour chaque membre de la troupe qui a fait silence*


Dernière édition par Wenthir le Lun 15 Juin 2009 - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
(Admin site et forum)
Conseil des Anciens
Chargé de mission Diplomatie
(Admin site et forum)Conseil des AnciensChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 57
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Eclaireur
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 19:45

Isil souleva sa tête posée dans ses bras croisés sur la table et ouvrit une paupière lourde en gémissant. Par Mitra, elle ne pourrait jamais boire plus de trois coupes de cidre sans plonger dans une état comateux. Son manque de tenue à l'alcool était presque devenu une légende qui en faisait rire plus d'un. Rajoutez à cela la fatigue du voyage pour une mission qui les avait emmenés aux portes du Vanaheim et un long retour ponctué de combats harassants, il n'en fallait pas plus pour qu'elle tombe de sommeil à une heure qui se rapprochait plus de l'aube que du crépuscule.

Elle se sentait sale, poisseuse, crasseuse, meurtrie, les muscles endoloris par des coups reçus. Une longue estafilade saignottait sur son flanc que sa tunique déchirée laissait entrevoir à présent qu'elle avait ôté son armure qui gisait au coin du feu. Hiivsha allait encore devoir la recoudre avec sa douceur habituelle en grommelant sur les risques qu'elle avait pris, une fois arrivés dans leur citadelle du Poitain. En attendant, il avait badigeonné la plaie avec un liquide visqueux dont il avait le secret.

L'ancien général, à peine plus frais, discutait à voix basse à l'autre bout de la table avec d'autres compagnons d'armes, hommes et femmes lorsque le cimmérien s'était approché d'eux.

Isil gémit de nouveau sous l'élan douloureux qui cognait à l'intérieur de son pauvre crâne et ouvrit une seconde paupière. Dans son coin, Hiivsha sourit, un peu moqueur en l'observant avec un regard qui en disait long sur ses sentiments envers elle.

La jeune femme blonde tenta désespérément d'arranger ses mèches collées sur son front avant d'abandonner avec une moue.
- Je veux un bon bain chaud, murmura-t-elle.

Elle regarda l'homme debout devant le groupe.
- Une meute ? Chasser ?

Elle tourna son regard vers ses compagnons.
- Mais qu'est-ce qu'il dit ?


Dernière édition par Isil le Lun 15 Juin 2009 - 19:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ortali.fr/histoires
Hiivsha

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 57
Date d'inscription : 21/09/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Prêtre de Mitra
Profession: Alchimiste

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 19:51

- Je crois que cet homme souhaite se joindre à nous, si j'ai encore l'esprit clair.

Hiivsha frotta de sa main ses cheveux blancs coupés en brosse tout en observant avec regret que sa coupe de vin était vide. Il avait gardé son armure de cuir léger et avait chaud... mais peut-être était-ce l'alcool ?
- Eh bien, étranger, asseois-toi un moment avec nous !

Il appela d'un geste une jeune serveuse qui venait de se réveiller dans un coin de la salle pour lui réclamer un pichet.
- J'espère que nos montures trouveront leur chemin toutes seules, laissa-t-il échapper dans un rire. Alors, l'homme, que nous veux-tu au juste ?

La serveuse posa devant eux une cruche de vin odorant et plusieurs coupes en ramassant celles renversées sur la table. Hiivsha en remplit une qu'il poussa devant l'étranger et jeta un regard circulaire autour de lui.
- Allons compagnons ! Laisserons-nous notre invité boire seul à cette table ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendo

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 46
Date d'inscription : 27/05/2009

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Assassin
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 20:41

Ayant entendu des bruits vers le font de la grande salle, elle se demanda d’où provenait les jacassements, voyant Hiivsha de loin avec un homme inconnu, curieuse elle décida d’en savoir plus.

Arrivée à leurs cotés discrètement, elle les salua d’une belle révérence.

*voix joyeuse*
« Bonjour, puis-je me joindre à vous ? »


Dernière édition par Gwendo le Lun 15 Juin 2009 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenthir
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Gardien
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 20:55

Regardant l'homme aux cheveux blancs :
- Votre esprit vous fait encore honneur et il voit clair.

Et tout en s'asseyant, Wenthir ajouta :
- Bien... J'ai beaucoup voyagé, j'ai même eu des hommes sous mes ordres.


Il attrapa une coupe en bois devant lui, elle était un peu moisi par les liqueurs qui y avaient stagné trop longtemps. Tendant la coupe vers la serveuse qui la remplit aussitôt, il continua :
- J'ai eu mon lot de vengeances et de duels. Aujourd'hui j'ai perdu beaucoup, presque tout à par ma vie et mes armes. Mais attention ! Je ne m'en plains pas ! Ha ! Ils sont tous morts parce qu'ils ont voulu me suivre jusqu'à la mort et je les y ai emmené voilà tout ! Ils ont tous connu une fin honorable... (comme parlant à lui-même) enfin presque... (reprenant) Bref ! J'ai vu quelques un de vos trophées, les miens je les ai perdu et ils ne valaient en rien de si belles têtes. Cependant j'ai eu avec ma troupe de cimmériens une belle collection de tignasses rousses. Vous tuez des Vanirs ? (souriant) J'ai aussi eu l'occasion de tisser des liens sanglants avec eux ! (reprenant un ton plus grave) Les temps sont rudes et les Vanirs sont féroces depuis quelques mois, je vous propose mon arme et mes membres pour vous aider à faire du fauchage de mauvaises herbes oranges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylwenn

avatar

Nombre de messages : 668
Age : 31
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Shaman ours
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 21:30

Elle n'aimait pas les tavernes. Elle n'aimait pas non plus tuer des vanirs. Et elle détestait cette bière infâme que ses compagnons ne cessaient d'essayer de lui faire ingurgiter, en vain. Et la fatigue n'arrangeait rien. Sylwenn participait aux conversations les bras croisés, le regard dur et sur un ton presque agressif.

Un homme qui lui semblait vantard s'approcha de la table, et Hiivsha l'invita à s'asseoir. Il connaissait la meute, à n'en pas douter. Un visage connu arriva à sa suite, c'était Gwendo, une jeune femme qui avait gagné son respect après une expédition récente. Sylwenn la salua d'un geste et lui fit signe de s'asseoir à la table, où déjà le guerrier commençait à engager la conversation.

"Tu as parlé d'une lettre, donne-la moi, puisque personne n'en veut. Je sais lire" dit-elle en tendant le bras vers le barbare. Etrangement, elle souriait. Sans doute se moquait-elle d'Isil, ou peut-être aussi de l'aspect du guerrier, qui à n'en pas douter était un cimmérien, mais l'un des plus ridiculement bâti qu'elle ait vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenthir
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Gardien
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 22:12

La troupe lui semblait accueillante. Même si le discours préparé n'avait pas forcément eu la réception impressionnée qu'il attendait, ils l'avaient accepté à leur table au moins le temps d'une lampée de la boisson qui été servi dans ce taudis.


Quand la voix de la cimmérienne retentit, Wenthir avait déjà baissé la main qui tenait la lettre.
"Espérons qu'il n'ai pas écrit n'importe quoi sur mon compte ce vieux hiboux" pensa-t-il.

- Heu... oui la voilà.


Tournant son regard vers la femme, il vit un sourire discret sur son visage. Wenthir se sentit soudain un peu perdu, il ne s'attendait pas vraiment à ce qui arrivait, des gens accueillant, certains joyeux, ou quelque peu pris de boisson et pas agressif. Il s'attendait encore moins à un sourire. Il fallait dire quelque chose, ou ils verraient une faiblesse. Mais rien ne sortit de sa bouche, si ce n'est l'air projeté puissamment de ses poumons, un souffle qui s'intensifiait. Il eu alors un réflexes, et toute personne l'ayant connu en avait l'habitude, il se tut et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
(Admin site et forum)
Conseil des Anciens
Chargé de mission Diplomatie
(Admin site et forum)Conseil des AnciensChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 57
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Eclaireur
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Lun 15 Juin 2009 - 22:38

Isil se redressa sur son siège en grimaçant. Non, décidément, c'était plutôt sa blessure qui la faisait souffrir. Le cidre qui avait du servir d'analgésique n'agissait plus. Elle se sentait fiévreuse et cette fièvre lui donnait mal au crane... et ce n'était pas la boisson. L'archère fit un effort sur elle-même pour s'éclaircir les idées regardant Sylween qui avait pris le morceau de parchemin froissé.

Elle porta machinalement une main à son flanc et sentit sous ses doigts un liquide poisseux que suintait de la plaie. Retenant une plainte elle serra les dents et s'adressa à la Louve.
- Alors Sylween, que nous rapporte cette lettre que tu parcours en souriant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ortali.fr/histoires
Sylwenn

avatar

Nombre de messages : 668
Age : 31
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Shaman ours
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mar 16 Juin 2009 - 1:40

"Un instant, c'est long."

Sylwenn, l'air concentrée, lisait avec le doigt posé sous les lignes, les yeux plissés pour bien distinguer les caractères.

"Wenthir, c'est ça ? Si ce qui est écrit est vrai, alors il est un homme bien plus solide qu'il n'y parait. Je.. Regarde, Isil, s'embrouilla-t-elle, incapable d'exprimer sa difficulté à comprendre toute la lettre."

Sylwenn enroula soigneusement le parchemin et le fit glisser vers la conseillère de la meute. Son regard changea soudain, son air moqueur devint plus respectueux envers l'homme qui restait silencieux. Le monologue plein d'assurance du cimmérien lui avait plu. Et la lettre l'avait intriguée.

"Une dernière chose. Tu te vantes d'écraser des vanirs. Je ne remets pas cela en doute."

Après avoir jeté un coup d'oeil méfiant aux alentours, elle retira son capuchon protecteur qui lui avait si souvent rendu service et laissa apparaître à la faible lumière ambiante une chevelure rousse. Elle leva instantanément la main, en signe d'apaisement.

"Tu peux avoir confiance, je n'en ai plus que les traits."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenthir
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Gardien
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mar 16 Juin 2009 - 13:31

Les mouvements, les expressions de la femme qui faisait face à Wenthir et qui semblait appartenir, au premier abord, à une race qu'il avait haï bien longtemps n'avaient finalement rien à voir avec les gesticulations et les grimaces ridicules des Vanirs. Il ne pouvait cependant s'empêcher de toiser les mèches rousses de cette personne, et, avec beaucoup d'effort pour faire descendre ses yeux jusque dans le regard de cette dernière, dit simplement :
- Je vous crois.

Il but une gorgée d'alcool et ajouta :
- Pour ce qui est de ma solidité, je n'ai pas été bâti pour être un grand protecteur, mais j'ai fait en sorte de me former au fil de mes combat et d'éviter que les combats ne me déforment au fil des années.

Le cimmérien contempla sa coupe vide un instant, ferma les yeux puis en les ouvrant, regarda à nouveau l'assemblée face à lui.

- Pardonnez ma franchise mais... maintenant que vous connaissez mon nom, puis-je connaître les votres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlandaes
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 48
Date d'inscription : 16/04/2009

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Templier noir
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mar 16 Juin 2009 - 21:57

Assis dans l'ombre à proximité de la Conseillère, Arlandaes regarda l'homme s'approcher de la Meute. Il se dit en lui-même qu'il devait avoir une certaine forme de courage, ou d'insouciance, pour oser fanfaronner ainsi devant les Loups au retour d'une expédition, qui plus est infructueuse.

En voyant Sylwenn s’interposer et le prendre en charge, il resta assis, tendant l’oreille afin d’entendre au mieux la conversation dans le brouhaha de la taverne., une main sur sa choppe, l’autre, par précaution, sur le pommeau de son glaive posé sur ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
(Admin site et forum)
Conseil des Anciens
Chargé de mission Diplomatie
(Admin site et forum)Conseil des AnciensChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 57
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Eclaireur
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mar 16 Juin 2009 - 22:52

Isil prit le document enroulé que lui tendait Sylween. Elle se redressa sur son siège en masquant une grimace due à l’élancement qui montait de son flanc. Passant une main sur son visage, elle essaya de reprendre ce sourire amical qui ne la quittait que rarement, comme pour effacer les rides de fatigue qui la faisait paraître plus vieille qu’elle ne l’était.

Elle lut et relut le document, essayant d’en saisir la portée. Puis elle leva ses grands yeux bleus vers l’homme.
- C’est un bien étrange parchemin que tu nous présentes, l’ami. Une bien étrange carte de visite. C’est bien la première fois que je vois quelqu’un présenter sa propre chronique écrite par quelqu’un d’autre comme justification de ce qu’il est.

Au bout de la table, Hiivsha nota la quinte de toux qui secoua la jeune femme et fronça les sourcils en dissimulant mal son inquiétude.

Isil reprit.
- Quoiqu’il en soit, c’est une façon de se présenter comme une autre.

Elle se tourna vers Arlandaes et murmura.
- Tu pourrais me trouver de l’eau fraîche s’il te plait, Arlandaes… je ne me sens pas si bien que ça.

Elle esquissa un sourire malheureux puis replongea son regard dans celui du cimmérien.
- Je suis Isil des Quatre Vallées et nous sommes une partie des Loups du Vanaheim… une Meute indépendante au service du Roi Conan.

Elle parvint à sourire.
- J’ai l’impression de faire de la publicité…

Une nouvelle quinte de toux l’interrompit puis elle reprit en redressant fièrement son buste.
- Voici Sylwenn, fit-elle en montrant la Louve de la main, et le conseiller Arlandaes… Hiivsha et…

Elle fit sobrement le tour du groupe qui se tenait silencieux autour d’elle.

[HRP]NOTA : Ici, je ne détaille pas pour permettre à qui le veut de s’insérer dans ce RP[/HRP]

- La Meute des Loups n’a jamais refusé de tendre la main à celui qui cherche une famille à qui offrir ses armes… mais tous ne sont pas acceptés par la Meute… Etre un Loup suppose un certain état d’esprit, quelques qualités parmi tous les défauts qui font un homme… certains s’en vont d’eux-mêmes et d’autres sont repoussés parce qu’ils ne sont pas vraiment des Loups. Qu’est-ce qui te fais avancer sur ton chemin l’ami ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ortali.fr/histoires
Wenthir
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Gardien
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Mer 17 Juin 2009 - 1:28

Bien que la dénommée Isil semblait rencontrer quelques douleurs, Wenthir ne voyait aucun vacillement dans son regard et il sentait sur lui le poids de ce dernier.

- Ce qui me fais avancer ? il s'interrompit quelques secondes et tenta de calmer sa respiration à nouveau. Un jour ça a été la gloire, le jour d'après la vengeance. Aujourd'hui mon problème est le chemin. Je sais que je ne suivrai ni dieu, ni roi qui s'y substituerait, il se tut subitement et chercha ses mots une seconde.

Puis continua :
- Mon chemin n'est guère plus qu'une succession de villes et de forêts, et sur cette route, mes jambes et mon ventre me font avancer. Mais avec des compagnons, c'est mon esprit et mon courage qui me feraient avancer sur le chemin de la harde. Ma seule qualité doit être que je pense connaître les défauts qui font de moi un homme, et ceux qui font de moi ce que je suis. Cela ne suffit certes pas pour faire de moi quelqu'un d'exceptionnel, mais je n'aspire en rien à le devenir. Je cherche simplement des aventuriers pour aller quelque part et me battre avec eux, mêler mon sang au leur, et vivre avec eux. Voilà ce qui me fait avancer.

Wenthir sentait que c'était les derniers mots qui allaient lui être accordé pour sa requête, sa respiration se calmait peu à peu, ses mains, qui après avoir serré la lettre de Pisistrate, tentaient de broyer ses cuisses, lâchaient prise lentement. Il souffla doucement et regarda la troupe, les joyeux, les fatigués, les discrets, les intrigués, les blessés. Enfin il dit :
- En vous observant le peu que j'ai pu, je ne saurais vous dire ce qu'est un loup. Mais je suis persuadé que je pourrais comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylwenn

avatar

Nombre de messages : 668
Age : 31
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Shaman ours
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Sam 20 Juin 2009 - 14:36

Quelque chose piquait la curiosité de la vanir. Ce n'était pas un guerrier barbare comme un autre, comme elle en avait connu des centaines par delà les vertes collines cimmériennes. Pourquoi une lettre ? Pourquoi ne s'était-il pas emporté en découvrant son origine? Pourquoi pesait-il ses mots ? C'était un homme intelligent, et elle comprit alors.

"Tes mots sonnent juste. Sans chemin nous ne faisons que servir ou nous égarer. La meute croit en une cause et si ce qu'il y a là-dedans est vrai, (elle pointa du doigt la lettre qui était entre les mains d'Isil) alors nous avons un ennemi en commun. Mais je vais laisser le soin à la conseillère de te parler de tout ça"

Elle marqua une pause, et croisa les bras.
"Encore une chose : tu portes des marques rituelles."

Elle se tourna vers les autres loups, comme pour leur expliquer.
"Sur ton visage, la marque de la chouette, pour l'esprit."

Elle remarqua les traits forcés de la conseillère, secouée par une autre quinte de toux. Sylwenn à ce moment l'imaginait, à tort, faible et plus sujet à la souffrance que d'autres pour des égratignures, donc elle ne s'en soucia pas davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alashri
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Reroll de : Hashemat
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Assassin
Profession:

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Sam 20 Juin 2009 - 15:54

Comme à son habitude, Alashri était resté dans l'ombre, les bras croisés. On aurait pu croire qu'il dormait presque. Pourtant dans son apparente indolence, ses oreilles et ses yeux étaient en constante activité, comme toujours.

Il leva sa voix claire et chaude dans un bref moment de silence, sans sortir de l'ombre.

- " Il n'est pas de plante vigoureuse et épanouie qui ne refuse la bouture d'une fleur saine pour s'épanouir plus encore à la lumière du soleil. Il faut juste que la fleur accepte d'être part à ce nouveau tout ".

Ceux qui le connaissaient savaient que comme toujours, il souriait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlandaes
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 48
Date d'inscription : 16/04/2009

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Templier noir
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Sam 20 Juin 2009 - 17:09

Arlandaes avança une main vers l'épaule de la Conseillère, puis se ravisa.

Il se leva lentement, puis lui répondit à voix basse :

"Bien sur Conseillère. J'ai mis ma vie à votre service, et vos désirs sont des ordres pour moi."
Et sans un mot de plus il s'en alla vers les cuisines, à la recherche d'une carafe d'eau cristalline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiivsha

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 57
Date d'inscription : 21/09/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Prêtre de Mitra
Profession: Alchimiste

MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   Dim 21 Juin 2009 - 18:01

Hiivsha se leva discrètement et contourna la tablée pour se placer derrière Isil. Sans dire un mot, il se mit accroupit et posa ses doigts sur la plaie sanguinolente qu'il observa attentivement dans la faible lueur ambiante.

Puis, toujours sans un mot, il s'éloigna à la suite d'Arlandaes vers la cuisine. S'approchant du Templier, il marmonna d'une voix grave.
- J'ai peur que notre douce Isil ait été blessée par une lame empoisonnée... il y a des traces bleues sombres au bord de sa plaie qui ne me disent rien qui vaille. J'ai déjà vu cette couleur lorsque j'apprenais les poisons en Khitai... le suc vénéneux des orties serpentines provoquent de telles marques. Cela expliquerait son état et la fièvre qui brûle en elle.

Il secoua la tête en posant sa main sur l'avant bras musclé d'Arlandaes.
- Je n'ai rien ici pour la soigner. Tout ce qu'il me faut est dans le Poitain, dans notre ville. Il faudrait la convaincre de partir au plus tôt et de rallier rapidement le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Démobilisés] Feylorsathis et Wenthir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups du Vanaheim :: Sur la piste des Loups (Section publique) :: L'Appel des Loups-