Une guilde RP Age of Conan - Serveur Stygia
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Candidat/Pré-guildé] Heralf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heralf



Nombre de messages : 3
Age : 38
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Lun 23 Nov 2009 - 18:14

- Non !
La brusque ruade du maître fit lamentablement choir le jeune cimmérien.
- Ton lien avec le totem est puissant Heralf, mais tu fais la sourde oreille, écoute-le et il te donnera sa force.
L’apprenti se releva en essuyant le filet de sang qui lui coulait des lèvres, la masse de Maître Akar avait une fois de plus frappé avec précision mais aussi indulgence. Prestement le cimmérien se remit en position, ses jambes puissantes arquées, prêtes à bondir, son souffle serein et son esprit clair prêt à en découdre. Arak esquissa un imperceptible sourire carnassier à moitié camouflé par sa barbe blanche. Comment un homme si vieux peut-il me faire mordre la poussière par Crom ? Cette question qui lui avait trotté dans la tête pendant le premier mois de son entrainement avait désormais cédé la place à « Comment être plus fort que lui ? »
Un bond sur le côté. Bien. Il ne s’y attendait pas. Son mouvement préféré, un moulinet sur la droite, puis un coup immobilisant sur le genou et à la mâchoire. Là ! Une ouverture, je le tiens ! Le bruit d’un corps heurtant le neige. Son corps.
- Je ne comprends Maître, j’étais sûr de voir une faiblesse !
Akar émit un grognement, ce qui peut se traduire par un soupir dans des contrées dites « civilisées »
- Tu as vu une faiblesse dans les jambes d’un vieillard, mais tu n’as pas su voir que le totem me protégeait.
Un rire gras tout proche vint enfoncer un peu plus Heralf dans sa défaite.
- Chaque fois que je te vois Heralf, c’est le cul dans la neige ! Tu devrais apprendre à…
- La ferme Jolundr ! Va donc cueillir des glands avec les femmes, c’est là qu’est ta pl…
- Silence ! Interrompit Akar. Un paresseux et un vaincu n’ont pas le droit d’élever la voix !
Le timbre chaud et profond de maître Akar avait toujours eu cette propriété d’imposer le silence même auprès des plus fiers et des plus solides guerriers du clan. Même le chef Krimnir respectait religieusement la parole du chaman du village. Akar tourna ses yeux glacés vers ses deux élèves.
- Ecoutez-moi mes enfants, l’ours est un prédateur, il doit se reconnaître en vous si vous voulez qu’il vous prête attention. Quand il a faim il chasse, quand il a froid il s’économise…
- Quand il est en colère il tue, continua Jolundr, aussi impertinent qu’à son habitude. Vous nous le répétez sans cesse.
- Et quand le temps des femelles vient, il se sert puis repart seul, continua le maître, imperturbable.
Heralf savait très bien que cette remarque lui était destinée. Malgré sa nature laconique, le cimmérien avait une forte propension au partage. Sa femme Kleyia et lui partageaient hutte et repas avec les quelques orphelins qui survivaient aux hivers suivant les batailles qui avaient coûté la vie à leurs parents. Kleyia était née mère et sa beauté et sa tendresse en faisaient une perle rare dans le froid de ce pays. Elle avait vu en Heralf, orphelin lui-même, une sorte de douceur rustre et ils s’unirent tôt, dès leur seizième anniversaire. En deux ans, le couple avait recueilli quatre orphelins du clan, trois garçons et une fille et s’en occupaient comme s’ils étaient les leurs. Heralf déployait sur eux les remèdes inculqués par Maitre Akar et le frère de Kleyia, Horger s’assurait que les garçons recevaient le secret de l’acier et l’entrainement au maniement des armes. Kleyia inculquait à Histia, la fillette, l’art d’être une parfaite cimmérienne.
Bien évidemment, le vieil ours mal léché ne voyait pas d’un très bon œil que l’un de ses deux seuls élèves ait une nature si tendre et une telle volonté de vivre au sein d’une meute. Et son autre élève… Jolundr, que pouvait-on en dire ? Le second fils de Krimnir, n’était pas destiné à lui succéder, il en aurait été incapable de toute façon. Ce garçon avait plus de verbe qu’un marchand de poisson aquilonien devant un étal de merlus et moins de talent au combat qu’un vanir imbibé de mauvaise bière. Krimnir voulait que le vieux chaman offre une possibilité de prestige à son fils, au travers de la voie de l’Ours. Mais pourquoi le totem s’intéresserait-il à un bougre d’idiot comme lui ? Akar lâcha un soupir, cette génération lui donnait décidément bien du fil à retordre…


Deux hivers rouges s’écoulèrent, les Vanirs et les Ymiriens avaient assailli maintes et maintes fois le petit village mal placé au nord-est de la Cimmérie. Les guerriers tombaient, la population du village diminuait et les forces du vieux chaman déclinaient avec elle. Il serait bientôt temps de désigner un successeur, avant que le dernier jour que Crom lui accorderait n’arrive.


Par une matinée ordinaire de cette nouvelle saison, un hurlement se fit entendre dans le creux de la forêt, rapidement suivi par le bruit mat d’une clavicule de Vanir brisée en trois morceaux. Le cri de douleur du sauvage roux laissa place à un gargouillis purulent lorsque la masse de Heralf lui disloqua la mâchoire. Même avec un adversaire de moins, il était toujours encerclé et la flèche qui lui brûlait l’épaule n’allait pas l’aider. A chaque pulsation de son cœur gonflé d’adrénaline son sang lui échappait. Et les trois Vanirs tournaient autour de lui tels des vautours stygiens prêts à se repaître du cadavre d’un porc.
On dirait que ma dernière heure est arrivée… J’aurais aimé que tu voies comment meurt ton époux, ma bien-aimée. Comme un brave !
- Crom soit témoin de mon dernier combat ! hurla Heralf, aveuglé par sa soif de combat. Je mourrais peut-être en ce jour, mais vous viendrez avec moi !
Et il chargea ce qu’il pensait être son dernier assaut, bénissant la chance de rencontrer la mort rêvée du guerrier. Tout bascula dans un noir profond et il se réveilla dans la cabane isolée d’Akar. Le vieil homme avait revêtu les peaux de cérémonie et ses peintures dessinaient de sauvages griffures colorées sur son visage, ses bras et son torse.
- Tu as enfin écouté le totem avec ça, dit le vieux chaman en frappant sa paume calleuse sur le cœur de Heralf. Et il t’a habité entièrement.
Akar se tourna un instant pour reposer le bol contenant le baume aux effluves fauves dont il s’était servi pour soigner les blessures de Heralf. Les tempes de ce dernier battaient la mesure d’une galère némédienne à mesure que son cerveau démêlait les fils embrouillés de sa raison.
- Je suis resté inconscient combien de temps ? finit-il par réussir à articuler.
- Juste une journée. La nuit tombe, regarde.
Effectivement, les maigres rayons du soleil couchant perçant difficilement les nuages chargés de pluie et de mauvais augure et les appels de son estomac affamé indiquaient que la journée s’achevait. Quelque chose brûlait au fond de son ventre… La peur ? Un furieux instinct ? Un mauvais présage ? Il n’aurait su dire.
- Je dois partir, Maître Akar, Kleyia et les enfants doivent se demander où je suis.
Akar hocha la tête sans rien dire, tout affairé qu’il était. Le jeune cimmérien prit congé et entama la descente qui allait le mener à son destin.


Akar finit son paquetage. Il était temps de partir, sa tâche était terminée. Et quand l’ours en a fini, il part sous d’autres cieux. Aujourd’hui, un de ses élèves avait sur écouter le totem et lui confier a vie, il saurait à présent guider le clan avec force et sagesse. La dernière note était jouée et il jeta son balluchon sur son épaule, ce qui fit hurler ses rhumatismes. L’âge… Il est temps de trouver une bataille où mourir, songea-t-il un demi sourire aux lèvres et se dirigeant vers la sortie de la cabane qu’il avait occupée pendant vingt ans.
Mais une ombre se dressait sur le seuil de sa porte. Akar plissa les paupières pour reconnaître l’homme qui se dressait devant lui.


Heralf dévala en boitant le chemin qui le séparait du village. Il se régalait d’avance de la viande rôtie et des rires des enfants qui l’attendaient. Cette pensée avait un peu atténué la sensation de malaise qui ne le quittait plus depuis qu’il avait laissé son maître.
Voilà, plus que quelques pas et il apercevrait le village.
Celui-ci se dessina enfin, difficilement car toutes les chaumières étaient éteintes et silencieuses. On ne voyait nulle lumière, nul feu pour réchauffer les âmes, on n’entendait même pas quelque ronflement émaner d’un cimmérien ayant trop arrosé son repas du soir. Curieux… Sur ses gardes Heralf traversa le village jusqu’à atteindre sa hutte tout aussi silencieuse. Il saisit la grosse matraque encore tâchée du sang des Vanirs et entrouvrit la porte de sa demeure. Il chercha en tâtonnant le silex pour allumer le feu et y voir plus clair mais sa main finit par trouver un contact désagréablement familier : celui du sang poisseux et froid, vieux de plusieurs heures. Paniqué, il tâtonna un peu plus avant, remontant les traces de sang jusqu’à leur source. Son visage se crispa quand il la découvrit, sa paume venait de toucher un petit bras, bien trop jeune pour être celui d’un adulte et bien trop froid pour être celui d’un vivant. Horrifié il parcourut en aveugle le corps exsangues de ses enfants, tous égorgés dans leur sommeil par une lame fourbe et démoniaque. Il serra tant les mâchoires de haine, de rage et de peine qu’une de ses dents se fendit. Mais il n’en avait cure, deux seules choses importaient : qui avait fait ça et où était Kleyia ? Même en cherchant de fond en comble dans le reste de la hutte, il n’avait pas trouvé pas le corps de sa femme.

Soudain une étincelle fit jaillir feu et lumière dans la maisonnée. Quelqu’un venait d’allumer une torche, puis deux, et ce fut bientôt une demi douzaine de torches qui éclairèrent le spectacle macabre. Les yeux d’Heralf mirent quelques secondes à s’accommoder.
- Tu es de retour mon époux ?
La voix de Kleyia. Rapidement il put constater la vision absurde qui se dressait devant lui : son épouse était debout, entourée de six guerriers légèrement vêtus, aquiloniens et stygiens qui ne semblaient pas du tout éprouver la morsure cruelle du froid cimmérien. Mais le plus choquant était de voir le visage de Kleyia déformé par un sourire arrogant et veule alors qu’elle tenait dans la main droite la lame courbe qui avait servi il y a peu, d’après les traces de sang dont elle était encore couverte.
Heralf resta sans voix, interloqué, son esprit d’habitude si limpide, meurtri par tant d’informations qu’il ne pouvait comprendre, était incapable de formuler le moindre mot.
- Oh ne me regarde pas comme ça… mon « aimé »
La voix de sa femme qui avait si souvent prononcé ces mots dans la chaleur de leur couche, commençait à changer pour un timbre plus suave et persifleur. Le visage angélique et la peau d’albâtre de Kleyia laissèrent apparaître leur véritable nature : la peau sombre et le visage tatoué au henné d’une femme stygienne. Quelle était cette supercherie ? Heralf s’apprêtait à prononcer quelques mots quand une voix familière l’en empêcha.
- Dépêche-toi Isthis ! Tu avais dit que tu en aurais vite fini. Je n’ai pas envie qu’ils se réveillent !
- Oh, Jolundr, te voilà, répondit Isthis au cimmérien couvert de sang, le temps de tuer celui-ci et on en aura fini.
- Ce n’était pas dans notre accord ! Tu devais lui laisser la vie sauve, c’était le marché ! Seul le vieillard devait mourir.
Heralf ne reconnaissait plus rien, tout son monde s’écroulait, sa femme n’était plus, ses enfants n’étaient plus, son maître n’était plus… La faute à cet homme. Cet homme qu’il avait jadis appelé frère d’arme et ami. Des mots résonnèrent dans sa tête. « Quand l’ours est en colère… Il tue… »
- Quand l’ours est en colère, il tue !
Heralf se redressa d’un seul bond et d’un seul mouvement se rua sur Jolundr, lui enfonçant sa masse dans la poitrine d’un geste sec et imprévisible. Heralf continua sa charge, soulevant de sa force le traître et le plaquant contre le mur de pierre et de mortier grossier deux mètres derrière lui. Le craquement des côtes perforant les poumons fut rapidement suivi d’un immonde gargouillis informe. Les yeux de Heralf croisèrent une dernière fois ceux de son ancien compagnon. Ils étaient encore incrédules et à mesure que la vie quittait son corps par flots jaillissant de son nez et de sa bouche, ils se chargèrent de culpabilité.
- Maîtrisez-le ! cria la Stygienne.
Les guerriers se jetèrent sur Heralf et le ruèrent de coups. Il endura sans rien dire, moins par fierté qu’à cause du traumatisme d’avoir tout perdu. Les coups pleuvaient mais il ne les sentait plus. Un des chocs lui broya le nez ce qui le fit sombrer dans une demi-inconscience. Deux guerriers le soulevèrent par les aisselles, pour le maintenir debout à hauteur de la sorcière stygienne qui applaudissait.
- Quelle force ! Quelle puissance ! Quelle énergie !
Elle se tourna lentement vers Jolundr, maintenant assis et agonisant contre le mur. Elle murmura quelques mots rieurs.
- La potion que je t’avais donnée pour qu’ils dorment tous… les a malencontreusement tués.
Jolundr écarquilla une dernière fois les yeux et laissa échapper un râle d’agonie plaintif noyé dans un sanglot mourant. La sorcière épousseta sa robe avec nonchalance avant de reporter son attention vers Heralf.
- Ta force mérite des éloges, j’ai peut-être d’autres projets pour toi finalement, dit-elle en s’approchant du chaman.
Sa main sombre courait sur le torse ensanglanté du cimmérien et descendait vers ses braies de peaux.
- Le route est longue jusqu’en Stygie.
Heralf cracha le sang qui coulait de son nez brisé jusque dans sa bouche.
- P… Pourquoi ? bredouilla-t-il.
La stygienne le regarda avec dédain, puis adopta un air de tendresse feinte.
- Tu vois cette petite ? demanda-t-elle en désignant le cadavre de Histia.
Le cimmérien se força à regarder les cadavres de ses enfants, pour graver à jamais l’image dans sa mémoire. « Quand il fait froid, l’ours s’économise » J’aurais ma vengeance sorcière…
- Et bien, continua la stygienne imperturbable, d’après mon maître, cette enfant allait être un danger dans l’avenir. J’ai juste fait en sorte que cela n’arrive jamais. Et pour plus de sûreté j’ai fait en sorte que ta petite meute ne survive pas.
La stygienne chercha en vain de la peur dans le regard du cimmérien. Elle n’y vit que de la rage et une soif de vengeance. Son sourire narquois s’effaça.
- Je vais te faire un cadeau, susurra-t-elle dans le creux de l’oreille d’Heralf, une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que ta femme est toujours vivante, quelque part… certainement occupée à satisfaire un vieux marin aquilonien couvert de pustules. La mauvaise nouvelle, c’est que tu vas tout oublier de son existence et de celle de ces enfants. Tu oublieras même le courage dont tu as fait preuve.
Heralf se secoua dans tous les sens pour essayer de se dégager de l’emprise des soldats, mais l’étendue de ses blessures ne lui laissait aucune chance. Il renifla et cracha au visage de la sorcière un mélange de sang et de glaire. La sorcière se figea, sa fausse douceur se fissura et elle grimaça de colère en frappant de sa dague courbe le visage du cimmérien, lacérant l’arrête de son nez meurtri. Heralf étouffa un cri de douleur avant de rire comme un forcené.
- J’ai vu ton vrai visage sorcière, je n’oublierai pas !
Isthis s’essuyait rageusement le visage.
- Emmenez-le ! Prévenez ce chien de Saddur, on a de la marchandise pour lui !
La douleur finit par avoir raison de Heralf et il sombra définitivement dans l’inconscience...


[HRP]
... et la suite s'écrit en jeu, il faut bien en laisser un peu.
Bonjour à tous, je suis un authentique nouvel arrivant en Hyborée, et en tant que tel, je me suis accordé trois semaines pour absorber la mécanique et l'esprit aussi bien du jeu que de la communauté qui l'habite, avant de me mêler plus avant à celle-ci.
Après avoir lu moult messages de recrutement, je me suis finalement arrêté sur celui des Loups, pour les quelques raisons qui seront décrites dans le questionnaire prévu à cet effet
J'espère ne pas vous avoir noyé dans le texte, avant de la publier, ce petit point de départ ne me semblait pas si lourd.

*juche ses lunettes et prépare la rédaction de son "CV de joueur"*

1-/ Pourquoi postulez vous chez les Loups du Vanaheim ?
Au départ par élimination (sans être désobligeant) après avoir mis de côté les guildes à patronyme anglophone, celles axées sur du "moi taper" (même si pour une fois l'univers s'y prête un peu plus que d'habitude) et celles qui balancent tout sans laisser aucune place au mystère, j'ai vu celle des loups et j'ai contacté Sylwenn. Mes premières secondes de visite du site ont toutefois rapidement confirmé la pertinence de mon choix Razz

2-/ Quelles sont les valeurs de cette guilde qui vous semblent les plus importantes ?
Cohérence, RP non intégriste et entraide dans le respect du jeu de chacun.

3-/ Que vous inspire le roleplay ?
Des parties de rigolades, l'odeur du papier, du graphite et des débris de gomme dans des paquets de chips... Plus le grand air dans la tête, des poèmes écrit sur des coins de feuille et un peu de mégalomanie théâtrale xD

4-/ Comment comptez vous participer à la vie de la guilde ?
Je vais commencer par finir de comprendre le jeu, je suis encore sur l'apprentissage du basique. J'espère avoir un œil frais sur le jeu et pouvoir partager ce regard avec le reste de la guilde. De façon plus pragmatique, j'espère bien être là le plus souvent possible (au moins 4 ou 5 soirs par semaine, depuis que la télé a oublié de me donner envie de l'allumer Razz)

5-/ Qu'attendez vous d'elle et de ses membres ?
L'esprit "partage de saucisson". En gros entraide, tout le monde y trouve son compte et c'est dans un esprit bon enfant.

6-/ Avez vous déjà postulé ou postulez vous actuellement chez d'autres guildes ?
Non pour les mêmes raisons que la réponse à la question 1.

7-/ Avez vous déjà pris contact ou connaissez vous déjà des membres des Loups du Vanaheim ?
Uniquement Sylwenn, et on s'est échangé quelques mots et informations.

8-/ Quelles sont vos attirances pour le jeu "Age of Conan" ?
Tout se résume en une phrase: "ma masse broie et mon épée coupe. Au lieu de faire de jolis flashes colorés"

9-/ Avez vous déjà en tête un ou plusieurs personnages ?
Mis à part Heralf et la petite histoire ci-dessus non. C'est un chaman ours (je vous vois d'ici: "cépavréééé?" Razz) niv 34 je crois.

10-/ Avez vous déjà joué à Age of Conan avec un autre personnage ?
Juste un peu sur Ishtar, les trois premiers jours de jeu. Mais je ne sais pas pourquoi j'ai de gros soucis techniques sur Ishtar (lags, plantages, pertes de connexion), que je n'ai pas sur Stygia.

11-/ Quelles sont vos expériences en matière de MMORPG ?
Mmmm... pour cette question je ne vais mettre que le significatif:
2 ans de Saga of Ryzom
1 an de CoH/V
8 mois de EQII
et je joue toujours à The Chronicles of Spellborn avec des amis de temps en temps.

12-/ Quelles sont vos expériences en matière de jeu de rôle traditionnels (papier) ?
Euh là aussi je vais mettre le significatif:
MJ à Feng Shui (simule les films de HK de Chang Cheh à J. Woo en passant par Jackie Chan) et à Polaris (post apo dans un monde sous-marin)
Joueur d'Agone.
Ancien joueur ou joueur occasionnel sur L5A, Cyberpunk, Conspiracy X, Elric, Dark Earth

13-/ Par quel biais connaissez vous Conan ? (Livres écrits par Robert E. Howard, livres écrits par d'autres, B.D., film, feuilleton, dessin animé,...)
BD: Euuuh nan
Livres par Howard ou autres: Euuuh nan
Feuilleton: Euuuh nan
DA: Euuuh nan
Film: ah ça oui quand même.
En gros ma culture Conan oscille entre "mauvais" et "ne se prononce pas"

Voilà, j'espère que toutes ces informations désépaissiront le halo de mystère qui m'entoure (que j'aimerais croire que je suis mystérieux xD) à très bientôt Smile


Dernière édition par Heralf le Mer 25 Nov 2009 - 4:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hashemat
Conseil des Anciens
Chargé de mission Recrutement
Chargé de mission Diplomatie
Conseil des AnciensChargé de mission RecrutementChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 1962
Age : 46
Date d'inscription : 02/05/2008

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Nécromancien
Profession: Alchimiste

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Lun 23 Nov 2009 - 21:49

/HRP

Plop et bienvenue ici ! N'hésites pas si tu as des questions et sinon à bientôt IG

/HRP

_________________
"Je suis une fille de Luxur. Avant même mes quinze printemps, j'ai été emmenée dans les temples de Derketo, la sombre déesse, et initiée aux mystères". "L'Ombre de Xuthal", R. E. Howard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadama
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 49
Date d'inscription : 20/09/2009

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Gardien
Profession: Faiseur d’armures

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Lun 23 Nov 2009 - 23:04

[HRP] Bienvenue à toi, Heralf [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
(Admin site et forum)
Conseil des Anciens
Chargé de mission Diplomatie
(Admin site et forum)Conseil des AnciensChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 57
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Eclaireur
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Lun 23 Nov 2009 - 23:28

[HRP]Bienvenue à toi... je te promets de lire ton pavé dès demain... là je suis en raid Smile et j'en profite que ça discute dur pour répondre [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ortali.fr/histoires
Taelyn

avatar

Nombre de messages : 197
Age : 38
Date d'inscription : 06/08/2009

Feuille de personnage
Race: Stygien
Classe: Fléau de Set
Profession: Alchimiste

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Mar 24 Nov 2009 - 10:44

[HRP] Bienvenue ici Heralf, Vivement que la tour d'alchi soit finie, jme sent oppressée avec toutes ces brutes nordistes moi, jeune et fragile [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylwenn

avatar

Nombre de messages : 668
Age : 31
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Race: Cimmérien
Classe: Shaman ours
Profession: Faiseur d’armes

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Mar 24 Nov 2009 - 12:39

[HRP]Bienvenue sur le forum Heralf. Ton histoire est très jolie j'ai beaucoup aimé et... tellement de questions en suspens que j'ai envie de savoir la suite. On va s'occuper de toi [/HRP]


Edit Arlandaes .... j'ai encore merdé le citer et éditer..... suis vraiment fatigué moi...... Embarassed
[HRP] Méthode traditionnelle ? Le marteau, le marteau, le marteau...... Twisted Evil [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohar



Nombre de messages : 9
Age : 107
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Mar 24 Nov 2009 - 17:44

-


Dernière édition par Lohar le Ven 12 Mar 2010 - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heralf



Nombre de messages : 3
Age : 38
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Mar 24 Nov 2009 - 23:29

[HRP]

Merci pour cet accueil ^^

Bon, j'ai un petit souci, j'ai un "run time error" quand j'essaie de lancer Heralf.
Donc pas de Heralf, pas de jeu, pas de communication... Si quelqu'un a une idée, je suis preneur, en attendant je vais envoyer des mails.
(Et ne me parlez pas de réinstallation, pour installer il m'a fallu 80h non stop xD)

Bye

[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caeldan

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 34
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Mer 25 Nov 2009 - 0:25

[HRP] Joli Pavé, j'en suis loin du compte pour ma part je pourrais te demander des conseils [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heralf



Nombre de messages : 3
Age : 38
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Mer 25 Nov 2009 - 1:45

[HRP]
Des conseils? Des conseils pour quoi? Smile
Ce sont des idées simples avec un maximum d'enrobage Razz personne n'a besoin de conseils ou d'aide pour avoir des idées simples ^^ juste un peu "oh et pis j'm'en fous, j'essaie et on verra bien" crois-moi
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
(Admin site et forum)
Conseil des Anciens
Chargé de mission Diplomatie
(Admin site et forum)Conseil des AnciensChargé de mission Diplomatie
avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 57
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Eclaireur
Profession: Architecte

MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   Mer 25 Nov 2009 - 12:14

[HRP]Ayyyyééééé ! J'ai tout lu... ben, c'est nickel et bougrement accrocheur ça !
Il va finir par la retrouver sa petite femme ? Mmmm ?? Et sa mémoire ? re mmmm ???
... quoi, "que" à l'épisode 246 ? Suspect Arghh ! Laughing
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ortali.fr/histoires
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Candidat/Pré-guildé] Heralf   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Candidat/Pré-guildé] Heralf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups du Vanaheim :: Sur la piste des Loups (Section publique) :: L'Appel des Loups-