Une guilde RP Age of Conan - Serveur Stygia
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [chronique] RETOUR AUX SOURCES - III - Le vieux fermier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thrond
Loup du Vanaheim
Loup du Vanaheim
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 46
Reroll de : Hashemat
Date d'inscription : 26/01/2009

Feuille de personnage
Race: Aquilonien
Classe: Gardien
Profession:

MessageSujet: [chronique] RETOUR AUX SOURCES - III - Le vieux fermier   Ven 22 Jan 2010 - 3:35

P'tiot ! ». 

Tout allait de travers ...L'oreiller était dur et froid, la couverture avait disparu et ces cris ... Thrond se réveilla péniblement. Le feu était éteint et il avait dormi à même le sol. Il n'avait aucune idée de l'heure. On frappa nouveau. Il alla ouvrir avec difficulté et d'emblée fut agressé violemment par la lumière du jour.

Sur le pas de la porte, un vieil homme, appuyé sur une canne, aux yeux laiteux, se tenait face à lui.

-« Oooh p'tiot ...T'as pas bu que de l'eau, toi. Va te laver et mange un truc. J'ai besoin d'toi ».

Quelques minutes plus tard, alors que Thrond mangeait du lard et du fromage, le vieux lui parla :

-« Je vois rien et j'ai les pattes raides, d'où la canne ... Faut qu'je rentre mes réserves et mon bois. Par contre, toi t'as l'air en forme. Tu peux me faire ça ? ».

-« Ouais, d'accord ».

Il descendirent à la ferme du vieil homme et Thrond se mit au travail. Pendant ce temps, le vieux bourrait sa pipe, assis sur le perron.


-« T'es bien le fils à la Solveig ?... S'tait une bonne gamine ».

Thrond s'immobilisa, les bras chargés de bûches.

-« Vous avez connu ma mère ? ».

Le vieux lui fit signe de continuer de travailler.

Quand ma fille s'est foutu en tête de partir en ville, ma femme était déjà malade. Mais pas question d'aller au bourg, c'était une étrangère comme ta mère. Alors elles se sont serré les coudes. Elles sont pas mortes à un grand intervalle d'ailleurs ».

Qu'est ce que vous savez d'autre ? ».

-« D'après Ulrunn, s'tait une aesir comme elle. Elle lui avait raconté qu'ton père, quand il était mercenaire, l'avait trouvée cachée dans une grange un soir de pillage. Il l'avait réclamée comme part de butin pour pas que les autres lui fasse du mal et c'est pour ça qu'il était rentré ici avec une femme et pas d'argent. Et contre toute attente, malgré la différence d'âge, ils se sont aimés et z'ont été heureux ».

-« Je crois, oui ».

Thrond rentra à la nuit et chaque semaine, il allait voir le vieux pour l'aider dans sa ferme.

Un soir qu'il devisait sur le perron en buvant une chope de bière, le vieux marqua une pause.


-« Faut qu'je t'payes, p'tiot ».

-« Vous me devez rien. Et vous avez pas d'argent,de toute façon ».

-« Nan. Mais j'ai ça ».

Il agitait une lettre dans sa main.

-« Une lettre de ma pute de fille. Je peux pas la lire, rapport à mes yeux. Mais le bourgmestre, c'lui d'avant, m'a demandé de la brûler mais j'ai pas voulu. Alors je l'ai fait lire par un colporteur et j'ai idée qu'sa parle de la mort de ton père ».

Thrond lu la lettre avec un empressement qui se mua en stupeur. Il inspira profondément et replia calmement la lettre.

-« Garde la lettre, p'tiot. Rentre chez toi et bois plus que de l'eau. M'est avis que t'as de la besogne à venir ».


*****
***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[chronique] RETOUR AUX SOURCES - III - Le vieux fermier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups du Vanaheim :: Sur la piste des Loups (Section publique) :: De Fer et de Fureur :: Des Loups et des Hommes (RP Exclusivement)-